Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le café inspirant ou comment utiliser la PNL pour faire une remarque constructive

Le café inspirant ou comment utiliser la PNL pour faire une remarque constructive

Le 18 mai 2017
Le café inspirant ou comment utiliser la PNL pour faire une remarque constructive
 
 
Salut à toutes et à tous. Ce matin j’ai partagé un moment autour d’un café avec Jérôme, un ami de longue date. Notre conversation s’est portée sur une difficulté qu’il rencontre actuellement dans son activité professionnelle et que nous rencontrons tous à un moment de notre vie : dire à quelqu’un quelque chose de désagréable ou qui peut être mal interprété.

Ce moment convivial m’a inspiré cet article.

Le contexte en quelques phrases.
Jérôme collabore avec une personne sur un projet artistique et il souhaite lui faire part de remarques concernant la façon dont elle mène sa mission sur ce projet. Il hésite à formuler ses remarques car il craint une mauvaise réaction de cette personne et souhaite poursuivre la collaboration dans de bonnes conditions. Son hésitation a des effets négatifs sur son travail, car ce problème lui pollue l’esprit, il stresse et n’est pas concentré sur ses tâches quotidiennes.
Pour Jérôme, dire ce qui ne va pas est alors la seule façon de retrouver sa sérénité et d’avancer dans son projet en maintenant la collaboration.
Oui mais comment faire ?

La PNL avec ses techniques de communication bienveillante nous enseigne que la forme du message revêt une importance capitale pour sa compréhension et son acceptation par l’autre et propose un panel d’outils de communication pour gérer ce genre de situation.
Si vous êtes dans la même situation que Jérôme, trois cas de figure peuvent se présenter:
  • Vous pouvez décider de ne rien dire et garder pour vous vos remarques. Cela aura pour conséquence de maintenir la relation à un niveau insatisfaisant pour vous. Face à cette situation, vous continuerez à générer du stress.
  • Vous pouvez également choisir de dire à l’autre ses « quatre vérités ». Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de technique particulière. Il suffit d’ouvrir la bouche et de laisser sortir ce qui vient pourvu que ce soit blessant et jugeant, en montant le ton de votre voix et en adoptant un regard accusateur et perçant. Cela aura pour conséquence de fermer les canaux de réception de la personne et d’envenimer la situation. Il y aura soit rupture de la collaboration, soit maintient de celle-ci dans une ambiance négative pourvoyeuse de stress et de prise de tête.
  • Le dernier cas de figure consiste à utiliser un des outils de communication bienveillante pour faire une remarque constructive qui pourra être entendue et comprise par l’autre.
Il y a toutefois des prérequis à leur utilisation.
- Vouloir réellement faire passer un message
- Avoir le désir d’arranger la situation
- Exclure toute forme de jugement de l’autre
- Être dans une émotion calme au moment de la mise en œuvre de la technique
- Baser son discours sur des faits
Voici deux techniques à utiliser.

Le feed back sandwich.

À utiliser pour dire à une personne ce qu’elle doit améliorer ou changer. Utile pour les enseignants, les managers qui veulent faire monter leurs collaborateurs en compétence.

Le feed back sandwich consiste à donner à la personne des pistes d’améliorations lui permettant de régler une difficulté et de progresser.

J’insiste sur le fait que l’on donne à la personne des pistes d’amélioration et non pas des remarques négatives sur le résultat obtenu.
Cet outil s’utilise en 3 temps :

- Exprimer ce qui va bien dans la relation ou dans l’exécution de la mission : il est nécessaire de respecter ce temps qui permet à la personne de mieux recevoir la piste d’amélioration qui suit.

- Donner de une à trois pistes d’amélioration. Au delà de trois pistes la personne n’est plus en capacité d’entendre. Ces pistes doivent être précises et factuelles.

- Conclure par une note positive. Vous pouvez par exemple conclure avec une projection des effets de la prise en compte des pistes d’amélioration

Le DESC

À utiliser quand vous souhaitez dire à l’autre que son comportement ne vous convient pas. C’est un outil de recadrage.

D: Dire ce qui ne va pas. Énoncer des faits et seulement des faits.

E: Exprimer son sentiment (émotion) quant à la situation et aux conséquences négatives du comportement pour tous les acteurs de la relation et/ou pour la relation elle-même.

S: Proposer une Solution acceptable pour vous et pour l’autre. Énoncer des faits qui permettent à la personne de comprendre précisément ce que vous attendez d’elle.

C: Verbaliser les Conséquences positives de l’application de la solution proposée, pour la personne, pour vous même et pour la relation. Votre objectif est de faire comprendre à la personne qu’elle a à gagner en changeant de comportement.

Ces deux outils sont efficaces dans les relations professionnelles comme personnelles. Ils marchent aussi très bien avec les enfants.

Mon conseil; entrainez-vous avec des petits problèmes avant de passer à des situations plus compliquées.

Vous savez maintenant comment vous pouvez dire quelque chose à une personne alors même que le contenu de votre message est désagréable pour l’autre.

J’espère que cet article vous aura inspiré.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaitez une belle journée.

Amicalement
Alexandre

PS : Voici le lien qui mène à ma page Face Book ou je vous explique en quoi consiste le RDV que je mets en place le jeudi dès le premier juin. Pour en savoir plus sur « Le jeudi c’est PNL » Cliquez ici
 

Coach personnel et professionnel à Marseille